Limiter le réchauffement à 2 °C est encore possible

Ascot Corner réduit sa consommation de mazout

Si les chances de limiter le réchauffement planétaire à 1,5 °C fondent comme neige au soleil, le monde peut encore espérer ne pas dépasser les 2 °C d’ici la fin du siècle. C’est la conclusion d’une étude parue dernièrement dans la revue Nature, qui vient cependant avec une mise en garde : pour y arriver, les promesses devront se traduire en actions et ce, le plus rapidement possible.

 

Cette nouvelle étude offre tout de même une perspective un peu plus positive que les dernières prévisions qui indiquaient un réchauffement supérieur à 2 ? d’ici 2100, mais le chemin pour y arriver exigera tout de même des efforts colossaux. En effet, des politiques et des actions devront être mises en œuvre de toute urgence afin d’entrainer des réductions d’émissions de GES au cours de la présente décennie et les engagements annoncés par les différents gouvernements de la planète, en lien avec la carboneutralité de 2050, devront être respectés pour y arriver.  Le succès de l’Accord de Paris, qui nous a poussé à hausser les ambitions climatiques, n’est pas étranger à ce résultat.  Damon Matthews, professeur au département de géographie, d’urbanisme et d’environnement et titulaire de la Chaire de recherche en climatologie et en durabilité de l’Université Concordia nous rappelle qu’avant le COP21, à Paris en 2015, les différents scénarios prévoyaient un réchauffement moyen de 4 à 5 °C d’ici la fin du siècle. 

Certes, nous devrons faire beaucoup plus pour lutter contre les changements climatiques, mais il y a de bonnes nouvelles pour une fois.  Il y a 10 ans, nous étions très loin de l’objectif de l’Accord de Paris, alors que, pour l’instant, nous avançons dans la bonne direction.  Si nos objectifs à long termes sont soutenus par des engagement à court termes, qui sait où pourraient nous mener les 10 prochaines années.

 

Source : La Presse

Photo :  MARTIN TREMBLAY, ARCHIVES LA PRESSE

Raffinerie de la pétrolière Suncor, à Montréal-Est

Aimez-vous cette nouvelle?