L’État de New-York choisit le Québec

Ascot Corner réduit sa consommation de mazout

L’État de New York vient d’accorder le plus gros contrat d’exportation jamais réalisé par notre société d’État qu’est Hydro Québec.  En effet, il a été confirmé qu’à compter de 2025, Hydro Québec fournira près de 10.4 térawattheures d’électricité à l’État de New York, ce qui représente plus ou moins la consommation électrique d’un million de foyers. Les énergies fossiles représentent actuellement près de 85 % des approvisionnements en électricité dans la région, alors que l’État souhaite que les énergies renouvelables soient de l’ordre de 70 % pour sa consommation d’énergie d’ici 2030.

Hydro-Québec n’a pas souhaité dévoiler les revenus potentiels de cette importante entente, mais ils pourraient représenter des dizaines de milliards de dollars.  Selon Mme Lynn St-Laurent, porte-parole d’Hydro Québec, ce contrat permettra à l’État de New York de réduire ses émissions de gaz à effet de serres de 3.9 millions de tonnes métriques, soit l’équivalent du retrait de 44% des véhicules qui circulent actuellement à New York.  Elle confirme qu’il s’agit d’un contrat bénéfique pour les deux parties:             

« C’est un gain climatique énorme, ajoute-t-elle. Les gaz à effet de serre ne connaissent pas de frontières ; ce qui est bon pour nos voisins l’est aussi pour les Québécois. ».

C’est évidemment avec beaucoup de fierté que le premier Ministre, Francois Legault, a réagi à la nouvelle.   Il qualifie l’entente de grande avancée pour le Québec, mais aussi pour la planète et ajoute que ce contrat nous permet de concrétiser graduellement le souhait de devenir la batterie verte du nord-est de l’Amérique.

 Il n’y a aucun doute qu’Hydro Québec sera en mesure de continuer à approvisionner les Québécois, même avec la signature d’un tel contrat.  L’énergie nécessaire est disponible en quantité suffisante et nous permet de se tailler une place de choix en termes de fournisseur d’énergies renouvelables.  Espérons que cette entente pourra en inspirer plusieurs à partager leurs énergies propres et à atteindre le plus rapidement possible les objectifs de diminution de GES.

 

Source : Le Devoir/Page Facebook officiel de Francois Legault

Photo :  Le Devoir

Aimez-vous cette nouvelle?