L’ambitieux plan carboneutre du Canada

Ascot Corner réduit sa consommation de mazout

C’est un peu plus de cinq ans après son arrivée au pouvoir que le gouvernement Trudeau a décidé de présenter une ambitieuse cible de réduction des émissions de gaz à effet de serres d’ici le mois d’avril prochain.

Selon le ministre de l’Environnement, Jonathan Wilkinson, l’arrivée du Président Biden aux États-Unis pourrait permettre au Canada d’avoir une plus grande ambition sur la cible à se fixer concernant le plan climatique. Les discussions actuelles avec les Américains laissent présager qu’il serait possible de devancer ce qui était envisagé en décembre dernier et l’administration Biden agit maintenant à titre de partenaire avec le Canada dans le dossier. Invité à quelques reprises à préciser la cible de réduction des émissions de GES que se fixera le gouvernement fédéral pour l’horizon 2030, M. Wilkinson a simplement répété que le Canada doit « en faire plus » et que l’objectif d’Ottawa sera déterminé une fois que les « consultations » en cours avec les provinces seront complétées.  Rappelons-nous qu’au moment de dévoiler son nouveau plan climatique en décembre dernier, le gouvernement Trudeau avait promis une nouvelle cible de réduction d’émissions de GES de l’ordre de 32 % à 40 % d’ici 2030, par rapport à l’année 2005.

Afin de mettre en place un tel plan d’action, le gouvernement a annoncé en décembre dernier des investissements de 15 milliards de dollars dans différents secteurs d’activité, ainsi qu’une augmentation significative de la taxe sur le carbone.  Espérons que tous les outils et expertises mis à notre disposition, jumelé à l’ouverture de la nouvelle administration américaine, nous permettrons de nous octroyer une cible ambitieuse pour la carboneutralité de notre pays.

Source : Le Devoir

Photo : 123RF

Aimez-vous cette nouvelle?