Les grands bâtiments de New York amélioreraient leur efficacité énergétique en vertu du plan du maire

Le jeudi 14 septembre 2017

Les grands bâtiments de New York amélioreraient leur efficacité énergétique en vertu du plan du maire

 

NEW YORK (Reuters)


Les grands bâtiments de New York amélioreraient leur efficacité énergétique en vertu du plan du maire

La ville de New York voudrait exiger que des milliers de leurs bâtiments adoptent des mesures d’efficacité énergétique, selon un plan proposé par le Maire, Bill de Blasio.  Le plan du maire fait partie intégrante de l’effort croissant de la ville pour la lutte contre le changement climatique.

La proposition, qui doit encore être approuvée par le conseil municipal, demande à plus de 14 000 constructions de la ville ayant des superficies de 25 000 pieds carrés et plus, de moderniser leurs chaudières, chauffe-eaux, fenestration et toitures afin d’atteindre les nouveaux plafonds de combustibles fossiles d’ici 2030.

L’annonce de ce plan est arrivée trois mois après que le Président Républicain, Donald Trump, désiste les États-Unis de l’accord de Paris sur les climats; accord passé parmi presque tous les pays du monde en faveur de la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

‘’Nous n’attendrons pas le Président Trump et son cabinet en plein déni pour remédier à cette crise’’ dis le Maire Démocrate, en se référant aux membres qui ont nié les évidences scientifiques des causes artificielles du réchauffement climatique.  ‘’Il est triste de constater que les actions du Président sont en train de mettre sa propre ville natale à risque.’’

Trump a affirmé que l’accord de Paris sur les climats couterait aux États-Unis des milliards de dollars.

Des centaines de villes américaines comptent quand même adhérer à l’accord de Paris sur les climats.  La ville de New York s’est, pour sa part, fixée l’objectif de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 80% en fonction des résultats de l’année 2005 et ce, d’ici 2050.

Les constructions ciblées par la proposition du Maire Di Blasio sont responsables de près du quart des émissions de la ville entière, dit le Maire.

Les coûts des améliorations pourraient excéder 1M$ pour les bâtiments plus grands et anciens, selon les fonctionnaires.  La proposition prévoit aussi la disponibilité de prêts à faible taux d’intérêt pour les propriétaires de plus petits bâtiments.

Les fonctionnaires de la ville ont dit que les économies d’énergie de la plupart des constructions ciblées auraient une période de retour sur l’investissement de 5 à 15 ans.

La proposition pourrait toutefois recevoir de l’opposition de la part de la puissante industrie immobilière de la ville de New York. 

M. John Banks, Président du Conseil immobilier de New York soulevait que : ‘’Les objectifs fixés par la ville pourraient, par inadvertance, promouvoir des bâtisses qui utilisent moins d’énergie dans l’ensemble, mais sans se soucier du type d’utilisation énergétique ’’.  ‘’ Un plancher commercial avec plusieurs employés pourrait bien ne pas rencontrer les normes, alors qu’un bâtiment vide et sans fenêtres utilisé pour l’entreposage pourrait, de son côté, les rencontrer.’’

Selon la proposition, les constructions refusant de se conformer feraient face à des pénalités croissantes basées sur leur utilisation d’énergie.  Un bâtiment de 1 million de pieds carrés pourrait se retrouver avec une amende de 2 millions de dollars pour une seule année pour avoir échoué dans la rencontre de ses objectifs.

 


Aimez-vous cette nouvelle?



Retour à la liste des nouvelles


Partager