Hausse des tarifs Hydro-Québec

Le lundi 1er avril 2013

Hausse des tarifs Hydro-Québec Hausse des tarifs Hydro-Québec

Le 13 mars dernier, en accordant à Hydro-Québec une hausse de 2,4 % de ses tarifs à compter du 1er avril, la Régie de l’énergie n’a pas tenu compte des demandes de la société d’État et des injonctions du gouvernement Marois lors de la mise en œuvre du dernier budget : une façon claire de réaffirmer son indépendance.

 

En novembre, le gouvernement Marois avait émis un décret qui fixait à Hydro-Québec l’atteinte d’un bénéfice net de 2,7 milliards de dollars et des charges d’exploitation de 1,5 million de dollars, et ce, dans le but de participer au retour à l’équilibre des finances publiques, ce qui avait amené Hydro-Québec à réviser la hausse tarifaire demandée à la Régie de 2,7 % à 3,4 %.  Le 21 février dernier, le gouvernement du Québec avait pourtant soumis à l’Assemblée nationale le projet de loi 25 qui précisait les dispositions comprises dans le discours sur le budget sans susciter aucune réaction de l’opposition.

 

Les pressions qui visent à une hausse substantielle des tarifs sont cependant bien réelles : diminution de l’exportation, bas prix du gaz naturel, surplus d’énergie et budget provincial n’en sont que les principaux facteurs. Notons cependant que, depuis 2004, l’augmentation des tarifs consentie à Hydro-Québec totalise près de 19 % :

 

                                             

 
                      Tableau des hausses et baisses tarifaires consenties par la
                          Régie de l’énergie depuis 2004

 

 

Nous savons également qu’à compter de 2014, Hydro-Québec, à la demande du gouvernement péquiste, augmentera le coût du bloc patrimonial fixé à 2,79 cents le kilowattheure depuis 2000. Ce tarif, appliqué aux premiers 165 térawattheures consommés chaque année par les Québécois, bénéficiera d’une indexation annuelle au coût de la vie qui viendra s’ajouter à la hausse annuelle accordée par la Régie de l’énergie. 

 

Considérant cette pression sur Hydro-Québec d’améliorer sa performance et considérant le surplus énergétique prévu jusqu’en 2020, il serait surprenant que le Plan global en efficacité énergétique (PGEÉ), qui doit se terminer à l’horizon 2015, soit reconduit. Déjà, certains programmes d’appui financier se voient révisés à la baisse. Cependant, malgré les augmentations récentes, le Québec demeure l’endroit où le coût de l’électricité est le plus bas en Amérique du Nord.


Télécharger la nouvelle grille tarifaire en suivant ce lien:


Téléchargez le document (format PDF)



Aimez-vous cette nouvelle?



Retour à la liste des nouvelles


Partager